C’est décidé je deviens le parent de mes rèves

Pourquoi je cris sur mon enfant?

Quand nous criions sur nos enfants, nous évacuons une émotion passagère, spontanée et la plus part du temps négative. Cette émotion est souvent de la peur, de la colère, de la tristesse cumulee, souvent, à de la fatigue et plein de choses dans la tête.

Quand nous nous fâchons, 90% de notre colère vient de nous même. L’enfant ( ou la personne qui subira votre courroux ) ne sera qu’à 10% seulement « responsable » de celui ci.

S’observer…

il y’a plusieurs façons de s’observer et s’auto évaluer surtout avec les enfants ! l’objectif des ce(s) exercices est de réaliser que vous agissez de façon non alignée avec vos intentions profondes. Peut-être que crier, s’enerver et piquer une colère vous convient mais, je pense, que si c’était le cas, tvous ne seriez pas entrain de lire ces lignes, j’me trompe ?
Tu rêves d’être un parent calme et posé qui s’adresse à son Foutchounouch serainement sans crier. Et bien, je te laisses découvrir quelques astuces sympas à tester dans la joie et la bonne humeur

  • Grâce à nos enfants
    Les enfants sont très observateurs surtout quand il s’agît de papa et maman. Donc exit « fais ce que je dis et pas ce que je fais » avec cette affirmation tu invites le petit à aller contre sa nature. Il fait tout comme vous, les gestes, les mots, expressions et autres mimiques. Observe-le, c’est toi tout craché !

roll-the-dice-1502706_960_720Et si on jouait : je t’invite à faire un jeu avec ton Foutchounouch… (à partir d’un an, un an et demi c’est possible) pas besoin de lui expliquer les règles, ça enlèverais, je pense, tout le côté spontané du jeu… tout naturellement, au cours d’un moment de la vie quotidienne (que tu ne maîtrises pas où plus) commences à l’imiter dans son attitude, ses mots, ses colères, ses gestes, sa façon de dire telle ou telle chose… Il/elle doit deviner que c’est lui/elle. Il y’a de forte chance pour que ton Foutchounouch te regarde un peut bizarrement au début mais se prendra rapidement au jeu en t’imitant… Continuez- comme ça tout en l’observant et analyses tes émotions, tes ressentis et vois à quel point, par fois ton attitude n’est pas adaptée. Constates mais ne t’arrêtes pas là. Maintenant que tu sais comment tu agis, réagis. C’est le moment maintenant, avec toutes ces infos, de te remettre en question, voir ce que tu veux modifier, améliorer, effacer… Et le remplacer par toi, par l’image parfaite que tu as de toi! C’est parti!

PDF A COMPLETER

  • Avec une caméra
    sympas, utile et ludique mais pas facile dans la mise en place car cela nous oblige à se balader avec une caméra et visionner ou bien d’installer des cameras dans toute la maison !

Nouvelle télé-réalité :
« Bienvenue dans ma vie »camera-1867296__340

Même si, dans l’idée, c’est bien et que dans la pratique ça se complique un peu plus, n’hésite pas, sur les moments de fêtes ou de moments en famille à sortir la caméra et à la refiler à quelqu’un pour que tu te retrouves sur les images, ben oui, sinon, c’est pas drôle ! Prends, par la suite un temps pour visionner ces moments et observes toi, tes gestes, ta façon d’être. Tu risque d’être surpris (e), car on se cache beaucoup de choses à nous même. Prends conscience de l’image que tu degages, te plaît elle ou pas ? et comme pour l’exercice précédent… affines toi jusqu’à être là personne parfaite. une personne parfaite est une personne alignée et une personne alignée c’est quelqu’un don sa pensée profonde est en accord avec ses mots et ses actes

  • Grâce à l’auto observation passive
    Alors, je ne sais pas du tout si ce terme existe mais quand je vous l’aurais expliqué ce sera, je l’espère, plus claire pour vous!
    Il s’agit d’une technique que j’utilise personnellement, depuis les début de mon travail, que je trouve très utile mais qui demande de l’entraînement.girl-1641215_960_720

Tout d’abord, prends un point qui ne te convient pas chez toi, cela peut être « je cris trop » « je n’ai jamais le temps » ou « je me trouve trop gentil (le) » peut importe, chacun son auto évaluation.
Parts donc de ce postulat et vis. Oui, vis sans t’interrompre (je conseil 1 bonne semaine) puis fais le point, répons à la question qui correspond à ton point noir « pour quelle raison, aujourd’hui, j’ai crié« , « dans quelle situation je me suis trouvée trop gentille » ou « quelles sont les choses qui m’ont faites perdre du temps » et puis notes tes observations. Le plus difficile c’est de rester naturel car, inconsciemment, sur le moment, on va se dire « ah j’veux pas faire ça comme ça! » et je le change aussitôt sans avoir analysé comment vous réagissez à fin de pouvoir le modifier à long terme.

Le mot de la fin : N’oublies pas, ta colère t’appartient, et ce n’est pas à l’autre de subir ton toner intérieur. Ne tiens pas l’autre responsable de tes émotions personnelles. Prends bien conscience de cette réalité et tu verras, même si ton Foutchounouch fait une crise, vous saurez réagir plus sereinement à la situation et avoir un échange constructif qui portera ses fruits à long terme.

Les astuces proposées t’aideront à créer ton cahier de vie, par la suite remplir ton carnet de visualisations et pourquoi pas ton audio qui t’aideront à visualiser clairement tes attentes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close